Les réservoirs de stockage d’air comprimé ou d’azote

Les réservoirs « basse pression » ont une capacité de 10 litres à 5000 litres.
La pression d’utilisation est de 8 bar à 16 bar.
La configuration peut être verticale ou horizontale (avec ou sans plateforme)
Les réservoirs de petites capacités (jusqu’à 100 litres) peuvent être peints ou galvanisés sur pieds, ou peints sans pied avec colliers de fixations.
Les réservoirs verticaux de 100 litres à 5000 litres sont livrés sur pieds peints, galvanisés, ou inox avec ou sans revêtement Epoxy.
L’ensemble des réservoirs peut être livré avec purge manuelle, manomètre, et soupape de sécurité tarée avec certificat CE

Les documents de conformité du réservoir et de la soupape sont fournis lors de la mise en place du réservoir. Un double de ces dossiers est classé dans nos archives.

 

IMPORTANT

L’ensemble des réservoirs sont soumis à l’arrété du 20 novembre 2017. Cet arrété spécifie que tous les réservoirs fixes pour gazs de groupe 2, dont le volume multiplié par la pression de service est supérieur ou égal à 200, sont soumis à une visite visuelle triennale tous les 40 mois, et une requalification décennale tous les 10 ans. Ces inspections périodiques obligatoires doivent être effectuées par un organisme agréé.

Lors de l’achat d’un réservoir sous pression seul ou intégré, l’exploitant a l’obligation de créer un dossier d’exploitation propre à chaque réservoir soumis, ceci conformément à l’article 6 de l’arrêté du 20 novembre 2017

Le dossier d’exploitation doit comprendre :

– Dossier contenant l’ensemble des certificats, notices d’instruction, registre et autres documents réglementaires

– Pose d’une étiquette sur chaque réservoir permettant de visualiser rapidement les dates de contrôles et les prochains contrôles à réaliser.

Pour information, lors d’un contrôle (inspection du travail, DREAL …) en tant qu’exploitant vous devez pouvoir fournir le dossier d’exploitation de chaque réservoir. De plus, en cas d’absence de dossier d’exploitation, les réservoirs ne peuvent pas être requalifiés et sont condamnés jusqu’à la fourniture du dossier d’exploitation ou le cas échéant le remplacement du réservoir (difficile pour les réservoirs solidaires des compresseurs).