En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Préambule

L'utilisation de l'azote gazeux permet :
  1. La protection du vin contre l’oxydation (contact oxygène) pour garder le maximum d’aromes volatils très sensibles à l’oxydation. Inertage tout au long de l’élevage du vin, du pressoir à la mise en bouteille.
  2. La maitrise des gaz dissous dans le vin pour maitriser le vieillissement. Suivi des équilibres So2 libre / So2 total / Co2 / O2
  3. Diminution du taux de SO2 dans les vins pour des raisons de normes et de tolérance / allergie.

Afin de diminuer les coûts et les aléas de la logistique de l'azote haute pression en bouteille, la production d'azote gazeux à partir de l'air ambiant par l'utilisateur lui-même permet de réaliser des économiques substantielles. L'importance des celles-ci vont permettre un amortissement rapide du coût de l'investissement de départ.

Il faut distinguer deux types de besoins :

Les débits de pointe :
  • Protection vendange brute
  • Inertage pressoir avec cuve fermée ou pressoir avec réserve azote
  • Protection du moût sortie pressoir – injection dans tuyau lors du transfert du moût
  • Inertage du cuvier stockage
  • Inertage de cuve en compensation de niveau vers transfert vers camion citerne
  • Dégazage – décarbonication des vins (en ligne, en cuve)
  • Brassage de cuve par injection azote en fond de cuve - remontage
  • Rinçage sur filtre tangentiel (4 bar)
  • Pousse du vin sur palette de filtration
  • Pousse du vin en vidange de tuyau
  • Soutirage/remontage de barrique
 
Les débits de fuite :
  • Inertage du cuvier stockage
  • Inertage de cuve en compensation de niveau vers soutirage mise en bouteille
  • Dégazage – décarbonication des vins (en ligne, en cuve)
  • Séchage bouteille sur rinceuse bouteille
  • Inertage bouteille sur groupe embouteillage avec ou sans désaération
  • Soufflage bouchon / capsule sur groupe embouteillage
  • Cuve pressurisé à l’azote sur ligne BIB
 
Suivant la qualité de l'azote demandée, il faut distinguer deux procédés de production d'azote gazeux bien distincts :
- les générateurs d'azote à membranes pour des taux d'azote < 99.5% utilisés avant tout pour la mise en bouteilles
- les générateurs d'azote à adsorption pour des taux > 99.5% utilisés tout au long du processus œnologique.

Les générateurs d'azote à membranes à fibres polymère creuses (concentration d'azote 99.5% maximum)

Les générateur d'azote type PSA (concentration en azote 99.5% à 99.999%)

Nos marques